Pieds nus et chaussures minimalistes

Une des questions qui revient régulièrement quand j’échange avec des personnes, c’est le sujet de la chaussure minimaliste.

Malheureusement ce n’est pas une question sur l’utilité, sur l’efficience de la chaussure minimaliste, mais plutôt sur ‘’quelle’ chaussure minimaliste le sportif doit privilégier.

Pourquoi je vous pose ici mon constat, car finalement la question à se poser, ce n’est pas quelle chaussure pour mon pied, mais plutôt quel pied pour ma chaussure?

Le constat est que la plupart des gens n’ont pas ‘’LE’’ pied pour pouvoir faire du minimalisme.

Est-ce que mon pied fonctionne correctement ? Comment s’en rendre compte ?

Comment se diriger vers la chaussure minimaliste ? Quelle chaussure minimaliste privilégier ?

Mon pied est-il prêt ?

Le pied c’est un ressort naturel. Il faut se rendre compte qu’il est constitué du quart des os du corps, d’une trentaine d’articulations et d’une cinquantaine de ligaments... et de pas moins de 7 200 terminaisons nerveuses.

C’est la structure qui soutient 90% de notre corps par rapport à la gravité.

Mais qui prend soin de ses pieds ?

Qui travaille les muscles de ses pieds ou même le sensoriel de son pied ?

Quels tests ?

Je vous présente 3 tests possibles, dont 2 très faciles à mettre en place

Test 1 : sortir de la douche et mettre ses pieds sur le carrelage. Ça fonctionne aussi avec le sable, mais bon, il y en a moins dans les Vosges... Regarder la structure du pied si les orteils sont tous en contacts, si le pied n’est pas trop plat ou creux.

Test 2 : tester le long fléchisseur du I. Il faut que la personne se laisse faire et soit relâchée. On lève son hallux et on regarde si :

-la voûte plantaire se forme

-l’hallux est-il trop lâche ou au contraire trop dur ? Il faut bien sûr qu’il y ait le juste milieu

(Voir la vidéo ci-dessous)

 

 

Test 3 : mettre 3 gommettes (point le plus déclive de l’interligne talonaviculaire, et points les plus déclives du sésamoïde médial en avant et du calcanéus en arrière) et tester l’angle de djian. La ‘’norme’’ devrait être de 120°à130° pour le pied au repos et 150° en absorption. Ce test demandera un peu plus de précision sur la pose des gommettes et sur le calcul. Il n’est pas le plus simple mais permet d’avoir de la data

Quelle chaussure minimaliste ?

Je ne vais pas être 100% objectif car je ne vais pouvoir vous parler que de ce que je connais et j’ai porté assez longtemps pour me faire une réelle idée du type de chaussure, de sa résistance et des sensations en fonction des saisons.

Pour cette raison nous allons voir :

-la reebok nano4

-la vivobarefoot

-inov8

-merrell

Ce qui vous fait déjà une bonne représentation des grosses marques du secteur.

Le mot de la fin

Avant de vous poser la question de la meilleure chaussure minimaliste, vous devrez déjà vous poser la question de la capacité de votre pied.

N'oubliez pas de travailler votre pied : de manière sensorielle ou encore musculaire, afin de lui donner le maximum de capacité possible, car ce n'est pas la chaussure qui va vous améliorer votre pied, mais les sollicitations que vous lui imposerez.

Ensuite, allez y progressivement et n'hésitez surtout pas à prendre votre temps avant de foncer vers la 1ère chaussure minimaliste que vous verrez.

 

Adrien